mot de bienvenue - SITE OFFICIEL DU MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE DU MALI

DE LA RÉPUBLIQUE DU MALI

LE MÉDIATEUR

Un recours pour le citoyen, un conseil pour l'Administration

Un recours pour le Citoyen, un conseil pour l'Administration
Aller au contenu

mot de bienvenue

Chers Usagers de l’Administration,
La 27ème Session de l’Espace d’Interpellation Démocratique (E.I.D) se tiendra le 10 décembre 2023 à Bamako.
Depuis 1994, notre pays organise le 10 décembre de chaque année, un forum dénommé « Espace d’Interpellation Démocratique » (E.I.D), en commémoration de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
L’Espace d’Interpellation Démocratique, a pour objet d’informer les opinions publiques nationale et internationale sur l’état des Droits de l’Homme en République du Mali, de contribuer de manière active et pédagogique à la réalisation d’une culture démocratique nationale et d’impulser de façon significative la politique de promotion et de protection des droits et libertés des citoyens.
L’Espace d’Interpellation Démocratique a été institué dans notre pays par le Décret N°96-159/P-RM du 31 mai 1996, modifié.
Organisé jusqu’en 2011, par le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, les Organisations de la Société civile ont demandé et obtenu son transfert à une autorité indépendante à l’effet de garantir et préserver la neutralité et l’impartialité indispensables à sa crédibilité.
Ainsi, par Décret N°2012-117/P-RM du 24 février 2012, l’organisation de l’E.I.D et le suivi de la mise en œuvre des recommandations du Jury d’Honneur ont été confiés au Médiateur de la République.
L’E.I.D vise essentiellement à :
-   créer un espace public de dialogue direct entre gouvernants et gouvernés ;
-   renforcer de façon pédagogique l’ancrage de la culture démocratique et la transparence dans la gestion des affaires publiques ;
-   mettre en exergue  le respect des droits de l’Homme par les plus hautes Autorités conformément aux traités et conventions internationaux  ratifiés par le Mali  en la matière ;
-   préserver et promouvoir la dignité et les droits fondamentaux de l’individu ;
-   garantir la justice sociale ;
-   encourager le développement économique et social de la communauté  à travers le civisme et  la cohésion sociale.
Chers Usagers de l’Administration,  
Cette manifestation de la protection des droits de l’Homme s’exerce par la saisine de l’E.I.D  pour les motifs suivants :
-  les actes attentatoires aux droits de la personne humaine ;
-  les cas d’injustice tels que les inégalités ;
-  les actes discriminatoires ;
-  les dysfonctionnements de l’Administration ;
-  le non-respect de la légalité ;
-  la violation des principes de justice et d’équité ;
-  la violation du principe de bonne gouvernance.
La saisine est directe et gratuite.
Toute personne physique ou morale, victime d’un de ces cas ou de toute autre forme grave de violation de droits humains et libertés reconnus par la Constitution, peut interpeller le Gouvernement qui a l’obligation de donner une suite.
Les interpellateurs ont droit à un examen objectif et impartial de leurs demandes. Ils sont tenus informés du bien-fondé ou non de l’interpellation et du traitement qui lui est réservé.
Cet espace d’exercice de redevabilité des gouvernants est ouvert à tout le monde, sans distinction de langue, de nationalité, de race, de sexe, de religion, de niveau d’instruction, de condition sociale, d’activité professionnelle ou autre.
Chers Usagers de l’Administration,
Conformément au Règlement intérieur de l’E.I.D, « Six (6) mois avant la tenue de la session, le Médiateur de la République informe le public, par les moyens de communication appropriés sur les objectifs et les modalités de participation aux travaux ».
C’est la raison pour laquelle j’ai le plaisir de vous informer solennellement du lancement de la campagne de dépôt des interpellations de la 27ème session de l’Espace d’Interpellation Démocratique à compter du lundi 3 juillet 2023 sur toute l’étendue du territoire national.
Cette campagne d’une durée de trois (3) mois se poursuivra jusqu’au lundi 2 octobre 2023.
Pour ce faire, les dossiers d’interpellations peuvent être déposés aux lieux suivants :
-   le siège de l’Institution du Médiateur de la République à Bamako, Zone administrative Hamdallaye ACI 2000, en face de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale et contigu à la Cour Constitutionnelle ;
-   le siège des Délégations territoriales du Médiateur de la République à Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao ainsi que les Ambassades et Consulats du Mali à l’étranger.
Permettez-moi, de remercier, ici, les plus hautes Autorités de notre pays qui se sont succédées de 1994 à nos jours, ainsi que l’ensemble des partenaires du Médiateur de la République, pour avoir créé, accompagné, soutenu et participé à cet espace unique en son genre et lui avoir permis d’avoir sa marque et sa notoriété dans la promotion des droits de l’Homme.
Comment ne pas saluer les différentes commissions préparatoires et les membres du Jury d’Honneur des différentes sessions dont les travaux et les recommandations pertinentes au fil des sessions ont permis à l’E.I.D, d’être cité en exemple à l’intérieur et au-delà de nos frontières.
Si la démocratie est le socle de la refondation de notre pays, l’E.I.D en est également, un des matériaux précieux pour l’avènement  du Mali Kura, appelé de tous nos vœux.
Vive l’E.I.D dans un Mali apaisé, uni et prospère.
                              
                                                                                                                                     Je vous remercie de votre aimable attention.
+223.20.29.20.04
+223.20.29.20.05
contact@mediateur.ml
1 001 341 Visites
Mediateur de la République, Zone Administrative Hamdallaye ACI 2000 Bamako Mali
Retourner au contenu